Actualités

La République du Centre - Vendredi 13 juin 2014 Cliquez ici pour lire l'article complet sur le site de la République du Centre

Cette manifestation est un moyen de lutter contre les stéréotypes et les a priori, véhiculés par le corpssocial à l’encontre de la maladie mentale. - Mangeat Eric 150 personnes venues de différents établissements psychiatriques de la région Centre ont participé à des animations physiques sur le thème de la musique. Hier, le pôle psychiatrie du CHAM (Centre hospitalier de l'agglomération montargoise) a organisé la cinquième édition la journée de l'association « Sport en tête », au domaine de la Pailleterie. Cette association nationale, regroupant depuis les années 50 des établissements psychiatriques, a pour vocation de promouvoir les activités physiques, corporelles et sportives dans les perspectives du soin en psychiatrie et de la santé mentale. Pour cette rencontre, 150 personnes venues de différents établissements de la région Centre ont participé à la manifestation sous un soleil généreux et une organisation sans faille. Managée par Célia Boursier et Anne Goulesque, enseignantes en activités physiques adaptées, cette journée s'est déroulée sous le signe de la musique. Le matin a été consacré à des ateliers de fabrication d'instruments et d'apprentissage de danses et de chants. L'après-midi a permis la mise en application des découvertes du matin. L'animation était assurée par le groupe musical du CHAM, « UHP UltraHightPsychadélic », composé d'un psychiatre, de trois infirmiers et d'un éducateur spécialisé. La pratique sportive est un médiateur relationnel et social permettant à de nombreux patients de revaloriser leur image dans une activité où la relation à l'autre (patient et infirmier) est égalitaire, fraternelle et s'exprime dans un contexte de rapports sociaux habituels.