Actualités

La République du Centre - Mercredi 5 novembre 2014 Cliquez ici pour lire l'article complet sur le site de la République du Centre

Les consultations peuvent se faire sur rendez-vous ou le jour même si la salle d’attente n’est pas saturée. - archives L’activité du centre a décollé en mars. Un docteur y consulte quatre demi-journées par semaine. Près de 900 patients en ont profité. Depuis son ouverture à la fin septembre 2013, le centre de consultations de Dordives a enregistré 1.694 consultations. C'est véritablement en mars de cette année que l'activité y a explosé. Pour rappel, ce centre a été mis sur pied pour pallier le manque de généralistes dans cette commune de 2.600 habitants où il ne reste qu'un docteur. Si les locaux, situés près de la maison de retraite, sont sous la responsabilité de la ville de Dordives, le médecin qui y assure des rendez-vous est salarié du centre hospitalier d'Amilly. Un démarrage plutôt lent Au départ, le centre était ouvert deux jours par semaine : le lundi et le jeudi toute la journée. En mars dernier, le Dr Walid Nicola, chef du pôle Uria du Cham (urgences, réa, imagerie, anesthésie ; dont dépend le centre de consultations), a décidé de modifier les horaires. Le docteur Guilbault, qui exerçait auparavant à Courtenay, y consulte depuis mars les lundis et mercredis de 8 à 12 heures, et le mardi et le jeudi de 14 à 18 heures. « Avant, on ne couvrait pas toute la semaine. C'était plus logique de passer sur quatre demi-journées. C'était une demande des patients et on avait aussi interrogé la municipalité. On répond mieux aux besoins », explique Walid Nicola. Ces modifications ont engendré une hausse d'activité. En octobre et décembre 2013, il y a eu 69 consultations chaque mois. « C'était peu », reconnait Marie-Josée Lemonnier, attachée d'administration au Cham. En mars, on est passé à 125, 148 en avril, 144 en juin. Avec des pics à 263 consultations en juillet ou 225 en septembre. Entre janvier et septembre 2014, la fréquentation a été multipliée par quatre. 63 % des patients viennent de Dordives La grande majorité des patients (881 au total) vient de Dordives : 63 %. 85 % vient du secteur proche si on ajoute Ferrières, Nargis, Fontenay et des communes de Seine-et-Marne : Egreville, Château-Landon, Bransles. Certaines personnes viennent même de Montargis (35 depuis l'ouverture), Châlette (17) ou Amilly (10). Si l'arrivée de spécialistes avait été évoquée au départ, elle ne reste qu'une idée pour le moment. Quant à l'augmentation des heures du médecin généraliste, elle n'est pas à l'ordre du jour : « Pour l'instant, il y a encore une marge de hausse d'activité. En moyenne, il y a 12 patients sur quatre heures. Cela peut monter jusqu'à 16 », estime Marie-Josée Lemonnier. À travers cette initiative, le but était aussi de désengorger les urgences de l'hôpital. Car, bien souvent, les gens qui n'ont pas de docteur attitré ne se soignent pas… ou atterrissent aux urgences. « 25 % des personnes qui y viennent relèvent de la médecine générale », estime le Dr Walid Nicola. Pour l'heure, il est trop tôt pour dire si l'ouverture de ce centre de consultations a eu de l'effet. « On n'a pas encore fait d'audit », souligne le médecin. Pratique. Pour prendre rendez-vous au centre de consultations, il faut appeler au 02.38.87.79.09. Les patients doivent présenter la carte vitale et la consultation est à régler sur place au tarif conventionné.